Un Ghanéenn de 19 ans crée un système pour prédire et diagnostiquer le cancer du sein

Spread the love

Un adolescent ghanéen, qui s’est enseigné la programmation logicielle, a conçu un modèle d’analyse prédictive utilisant l’intelligence artificielle pour diagnostiquer le cancer du sein.
Mustapha Diyanol Haqq, 19 ans, de Kumasi, la capitale de la région Ashanti du pays, s’est inspiré de «voir comment les grandes entreprises de technologie ont utilisé l’innovation pour résoudre certains des plus grands problèmes du monde».

Il a ensuite décidé d’apprendre à coder. «J’ai cherché en ligne des cours gratuits qui pourraient m’aider à développer des compétences en codage et j’en ai suivi autant que possible», a-t-il déclaré à SAP News.

Le modèle prédictif de Mustapha peut déterminer si une tumeur cancéreuse du sein est maligne (cancéreuse) ou bénigne (non cancéreuse). Il peut également prédire si un cancer malin réapparaîtra sur une période de temps. Le modèle a été testé «en utilisant des ensembles de données sur le cancer du sein contenant plus de 500 échantillons de cellules tumorales malignes et bénignes disponibles sur le référentiel d’apprentissage automatique maintenu par l’Université de Californie à Irvine», selon Tech TV Africa.

Racontant comment l’accès à Internet lui a posé problème, Mustapha a déclaré: «Nous n’avons pas une bonne connexion Internet où nous vivons, j’ai donc dû parcourir des kilomètres jusqu’à un cybercafé où je pouvais accéder gratuitement à des cours de codage en ligne. «L’accès à Internet coûte cher, mais grâce au généreux soutien de mes parents – qui ont fait des sacrifices pour me donner la chance de suivre quelques cours en ligne – j’ai acquis des compétences de codage suffisantes pour commencer à développer des solutions à certains des problèmes affectant notre communauté. “

Ses parents ont joué un rôle très important dans son succès car ils ont dû faire des sacrifices pour lui permettre de payer les frais d’Internet pendant qu’il apprenait à coder. «Notre continent ne bénéficie pas de l’infrastructure de téléphonie fixe de nos homologues plus développés, et l’Internet mobile peut coûter cher. Pour que je puisse me permettre les cybercafés où j’ai appris à coder, mes parents ont dû faire des sacrifices.

Les entreprises mondiales peuvent jouer un rôle de soutien inestimable en investissant dans la fourniture d’un accès Internet à nos communautés pour nous soutenir alors que nous nous préparons pour un avenir numérique », a-t-il ajouté. Le jeune Mustapha espère que son modèle aidera les femmes à travers l’Afrique. «J’ai utilisé mes connaissances en codage et en apprentissage automatique pour développer un modèle de diagnostic du cancer du sein, que j’espère diffuser librement dans les communautés africaines.»

L’inventeur autodidacte ne s’intéresse pas seulement au développement de modèles de détection du cancer du sein mais entend également s’attaquer aux problèmes de la faim et de la sécurité alimentaire en Afrique. «L’Afrique dépend fortement des petits agriculteurs pour répondre à ses besoins de production alimentaire. Cependant, une grande partie des produits des fermes est gâtée avant qu’elle n’atteigne les marchés des villes. Je travaille actuellement sur un modèle d’apprentissage automatique et d’IA qui peut aider à réduire les pertes après récolte et à garantir que le travail de nos agriculteurs se traduit par la sécurité alimentaire de nos communautés. ”

Mustapha est récemment devenu ambassadeur des jeunes pour la semaine du code de l’Afrique 2019, un programme annuel d’alphabétisation numérique à l’échelle du continent qui a engagé plus de 4,1 millions de jeunes dans 37 pays africains depuis 2015. «Être nommé jeune ambassadeur de l’ACW 2019 est un rêve devenu réalité et une occasion unique d’inspirer le changement sur une plate-forme mondiale, encourageant les jeunes talents à travers le continent à acquérir des compétences numériques et à coder le changement qu’ils souhaitent voir dans leur communauté», a-t-il déclaré.

Selon Claire Gillissen-Duval, directrice de la responsabilité sociale des entreprises EMEA et responsable mondiale de la Semaine africaine du code chez SAP, «Mustapha a surmonté des défis majeurs et son incroyable parcours a le pouvoir d’en inspirer beaucoup. En tant que jeune innovateur et acteur du changement, son mentorat et ses conseils seront cruciaux alors que nous nous efforçons de responsabiliser toute une génération et de renforcer les capacités d’enseignement en éducation aux TIC parmi les communautés africaines. »

Mustapha est actuellement instructeur au Ghana Code Club. Avec quelques amis, ils ont créé des clubs de codage dans plusieurs communautés, où ils apprennent aux enfants et aux adultes à coder. Le jeune inventeur estime que son innovation, si elle était modifiée, pourrait être utilisée par les médecins du monde entier pour diagnostiquer le cancer du sein.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *