Ibrahima Tounkara l’homme qui, seul, a électrifié son village

Spread the love

Ibrahima Tounkara , prof de maths de formation, a réussi à alimenter plus de 90 foyers de son village en électricité.

Nous sommes en 2017 à Bolodou, un village au sud de la Guinée, quand Ibrahima Tounkara décide de venir en aide aux populations de son village natal, resté à l’écart des sources d’énergie.

Le jeune prof de maths a alors mis toutes ses économies dans la construction d’un micro-barrage sur un petit torrent à proximité. Depuis mai 2017, l’installation fournit une puissance de 9 kW.

Ingénieur de formation, et professeur de mathématiques d’activité, Ibrahima n’avait jamais fabriqué de barrage de sa vie. Il n’en avait aucune idée. C’est alors qu’il se pencha sur internet et regarda les vidéos sur YouTube avant de se lancer dans l’aventure.

Il va préparer son projet pendant environ cinq mois dit-il. période pendant les lesquelles il va se documenter de façon précise sur l’élaboration d’un tel projet.

environ cinq mois, à l’aide du téléphone qu’il s’est acheté pour l’occasion, le jeune homme consulte assidûment tous les sites utiles et fin 2016, il sera enfin prêt pour démarrer les travaux.

Au départ les habitants le prenaient pour un fou, déclare-t-il. avant de finalement se rendre compte du sérieux de son projet et des conséquences sur leur vie dont ils savourent aujourd’hui le résultat.

«La conduite d’eau n’est pas résistante, je suis obligé de colmater»
Ibrahima a expliqué aux médias guinéens impressionnés comment il a procedé : «J’ai réalisé ce travail avec de petits moyens. Je n’avais pas suffisamment d’argent pour acheter des tuyaux de pression alors j’ai fait la conduite d’eau avec du béton armé. Mais la conduite n’est pas si résistante et je vois mes erreurs actuellement. Chaque fois, je suis obligé de colmater et la production du courant ne doit pas dépasser les 9kW».

Ce n’est pas assez dit-il, les villageois ont besoin de plus de courant notamment pour les appareils électroniques de plus en plus utilisés.

Cependant, Ibrahima dit vouloir faire augmenter la puissance de son barrage jusqu’à 30 kW et approvisionner ainsi les villages voisins au sien en électricité. Ce dernier souhaite que la publicité a engendré suite à son exploit pourra attirer d’avantage d’investisseurs ou pourquoi pas un financement de l’État guinéen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *